actualités
ces jours-ci…
actualités - agenda
19 juin - actualités
actualités
Hoera voor Horia

23 janvier - actualités
actualités
Horia, une cuisine locale et BIO, certifiée par Certisys (...)

Décembre 2017 - actualités
actualités
Horia dans le Guide Origine Nature 2018 !

Avril 2017 - actualités
actualités
Notre cheffe dans l’Alliance Slow Food des Chefs (...)

Avril 2017 - actualités
actualités
Horia dans le Guide ELLE

Janvier 2017 - actualités
actualités
Le blog Culture Remains parle de nous

Octobre 2016 - actualités
actualités
Reportage vidéo sur Horia (BX1) !

Octobre 2016 - actualités
actualités
On parle de nous dans la Libre et son blog ’La cuisine à (...)

 
Hoera voor Horia
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

La critique de Michel Verlinden dans Bruzz du 30/05/2018 !

Hourra pour Horia

NL versie hieronder

La modeste mais magistrale Horia au centre de Bruxelles revisite la cuisine orientale à travers des lunettes bio et locale. Cela se traduit par un "Oriental Natural Eatery" qui vaut largement le détour.

Notre score : 4 étoiles sur 5

La cuisine orientale est l’une des plus belles du monde. Axée sur des plats à partager et avec beaucoup d’intérêt pour les légumes et les herbes, elle apporte le soleil à la table. A Bruxelles, un fût/baril différent est souvent exploité et la gastronomie orientale est rarement présente. Peu d’adresses se préoccupent de l’origine de leurs matières premières, du caractère saisonnier des préparations ou des noms qui ornent la carte des boissons. Horia le fait tout à fait autrement, comme le certificat Certisys reçu fin 2017 en atteste.

Une visite du soir nous a apporté un dîner sans une seule fausse note - des olives comme mise en bouche au biscuit au sésame accompagnant le thé à base de menthe fraîche. Tout commence dans le décor étroit d’un couloir en briques apparentes. Le vert pâle du plafond évoque l’atmosphère des cantines que vous pouvez rencontrer à Beyrouth ou au Caire. Les lampes basses suspendues baignent l’endroit dans une lumière chaleureuse et intime. Sur le mur, une fresque murale circulaire rend hommage à la calligraphie arabe. Ce décor n’est pas directement en ligne avec le menu à prix démocratique, qui est présenté ici avec un sourire : accompagné de photographies des plats, il évoque plutôt le cadre d’un kebab. Ce petit détail ne dérange pas, d’autant moins que ce que montre la carte est tentant - en particulier les boissons, que vous ne vous attendez pas à rencontrer ici : de bières de la Brasserie de la Senne au merveilleux Syrah marocain Tandem (€37) d’Alain Graillot.

Une révérence pour tant de savoir-faire

Pour démarrer, nous avons commandé le plat Horia (€15), qui a immédiatement mis le ton pour la qualité attendue : champignons à saveur de cannelle, taboulé assaisonné de persil plat, riz parfumé, une sorte de chou blanc confit, de savoureuses boulettes Kefta... Tout était fait maison et délicieux. Les saveurs, les textures et les températures étaient exemplaires. Le plat principal, en suggestion, a placé la barre un peu plus haut encore. L’aubergine chermoula (€13,90) a présenté une tendre et juteuse aubergine aux épinards, accompagnée d’une sauce au cumin. Un riz tomaté arrondi bien le tout. En raison de cette qualité, nous sommes allés au bout. Le dessert s’est avéré être une bonne idée : le carré de citron couvert de sucre glace (€4,90) était doux et, très correctement, le sucre y est utilisé avec parcimonie. Une révérence est appropriée pour tant de savoir-faire.

(traduction maison)

Hoera voor Horia

Het bescheiden maar magistrale Horia in het centrum van Brussel herbekijkt de oosterse keuken door een biologische en lokale bril. Dat levert een “Oriental Natural Eatery” op die een bezoek meer dan waard is.

Onze score : 4 sterren sur 5

De oosterse keuken is een van de mooiste ter wereld. Gericht op deelbare gerechten en met veel oog voor groenten en kruiden brengt ze de zon aan tafel. In Brussel wordt vaak uit een ander vaatje getapt en wordt de oosterse gastronomie zelden in het heden binnengehaald. Weinig adressen zijn bekommerd om de herkomst van hun grondstoffen, het seizoensgebonden karakter van de bereidingen of de namen die prijken op de drankenkaart. Horia doet het helemaal anders, zoals het Certisys-certificaat getuigt dat het eind 2017 ontving.

Een avondlijk bezoek bracht ons een diner zonder ook maar één valse noot – van de olijven als hapje vooraf tot het sesamkoekje dat de kruidenthee vergezelde. Alles begint in het nauwe decor van een gang in ruwe baksteen. Het fletse groen van het plafond evoceert de sfeer van kantines zoals je die kan tegenkomen in Beiroet of Caïro. Naar beneden hangende lampen hullen de plek in een warm en intiem licht. Aan de muur brengt een cirkelvormige muurschildering hulde aan de Arabische kalligrafie. Die inrichting strookt niet meteen met de democratisch geprijsde menukaart die je hier met de glimlach wordt aangereikt : vergezeld door foto’s van de gerechten roept die eerder de context van een kebabzaak op. Dat bescheiden detail stoort niet, meer nog omdat wat er op de kaart figureert, aanlokkelijk oogt – in het bijzonder de dranken die je hier niet verwacht tegen te komen : van bieren van de Brasserie de la Senne tot de wonderlijke Marokkaanse syrah Tandem (€37) van bij Alain Graillot.

Een buiging voor zoveel savoir-faire

Als voorgerecht bestelden we de Horia-schotel (€15), die meteen de toon zette voor de te verwachten kwaliteit : champignons met kaneelsmaak, een tabouleh op smaak gebracht met platte peterselie, geparfumeerde rijst, een soort gekonfijte wittekool, smakelijke kefta… Alles was huisgemaakt en verrukkelijk. De smaken, texturen en temperaturen waren voorbeeldig. Het hoofdgerecht, een suggestie, legde de lat nog een tikje hoger. De aubergine charmoula (€13,90) presenteerde een malse, sappige aubergine met spinazie en een komijnsaus. Een getomateerde rijst rondde het geheel mooi af. Door deze kwaliteit gingen we graag tot het gaatje. Het dessert bleek een goed idee : de citroencarré bedekt met poedersuiker (€4,90) was zacht en, heel correct, spaarzaam met de suiker. Een buiging is gepast voor zoveel savoir-faire.

Photo : Saskia Vanderstichele




Voir aussi :
 
Horia, une cuisine locale et BIO, certifiée par Certisys !
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

Plus de 70% du total de nos achats d’aliments et de boissons sont fournis par des producteurs eux-mêmes certifiés BIO ! C’est l’organisme certificateur Certisys qui l’affirme.

Le certificat est disponible ici.

Comme vous pouvez vous en apercevoir dans notre rubrique Producteurs et produits, de nombreux artisans et paysans produisant en agriculture biologique nous fournissent. Nos boissons, par contre, sont soit locales et artisanales, soit naturelles mais pas toutes labellisées bio.

C’est pourquoi, alors que près de 93% de l’assiette est bio, la moyenne de nos achats, boissons comprises, est de 70% minimum.




Voir aussi :
 
Horia dans le Guide Origine Nature 2018 !
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

Merci au ’Guide Origine Nature 2018’ de nous avoir sélectionné parmi 500 tables attentives à la biodiversité pour la France, la Suisse, la Belgique et le Québec !

Niveau d’engagement en faveur de la biodiversité ? Maximum ;-)
#biodiversité #local #terroir

http://www.editionsdelamartiniere.fr/ouvrage/guide-origine-nature/9782732483931




Voir aussi :
 
Notre cheffe dans l’Alliance Slow Food des Chefs !
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

Slow Food, vous connaissez ? C’est un mouvement qui promeut le "bon, propre et juste" dans l’agriculture et l’alimentation. A Bruxelles et alentours, son association locale est le convivium Slow Food Metropolitan.

Depuis peu, Isabelle Nizet, notre cheffe, fait partie de l’Alliance Slow Food des Chefs, ou ici sur Facebook.

"Isabelle Nizet propose avec Horia un établissement de petite restauration de cuisine bio librement inspirée de spécialités culinaires marocaines et libanaises où la carte, resserrée, change quotidiennement, au rythme des saisons, et où tout, de l’entrée au dessert, est fait maison.
Côté tarif, en pratiquant des prix accessibles, Horia veut participer à la mise à disposition de l’alimentation Slow Food au plus grand nombre.
Côté boissons, l’objectif est tout autant une véritable carte de visite Slow Food avec du café bio et Fair Trade, des thés de qualité, des milkshakes et jus frais à base de fruits bio, ainsi que des vins naturels et des bières d’enseignes bruxelloises, comme la Brasserie de la Senne.
Isabelle et Christophe Derenne, ami et co-fondateur du restaurant, ont entièrement conçu la déco qui s’inspire d’un design cosy et chaleureux puisant son inspiration dans l’univers industriel, la culture arabe et les couleurs de la bruxelloise Agnès Emery.
Un service Take Away, un petit rayon d’épicerie fine et la vente directe des boissons présentes sur la carte permettent de compléter la très belle offre des lieux.
Horia est assurément un lieu à connaitre, à partager, qui ne se veut pas donneur de leçon mais où on apprend beaucoup".

Voici le Manifeste de l’Alliance des Chefs :

« Toutes les cuisines du monde doivent jouir d’une même dignité. Il est nécessaire de réhabiliter et de faire connaître les produits d’un territoire ainsi que les manières de les cuisiner : ces savoirs courent le risque de disparaître avec la biodiversité alimentaire qui les a inspirés ; ces produits supplantés par l’industrie alimentaire, par une agriculture intensive, esclave de la chimie et conditionnée par le marché mondial. Je parle d’une gastronomie libérée. » Carlo Petrini.

Nous adhérons à l’Alliance Slow Food des Chefs car nous partageons la philosophie de Slow Food, que nous nous engageons à soutenir et à diffuser. Nous nous battons pour promouvoir une alimentation "bonne, propre et juste" en aidant concrètement les projets de défense des cultures locales et de la biodiversité alimentaire, un patrimoine à préserver dans le monde entier.

L’Alliance Slow Food des Chefs est un réseau réunissant des chefs du monde entier.

Y adhérer signifie :

  • Travailler des matières premières locales et de bonne qualité, fournies par des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs, des charcutiers, des boulangers et des artisans qui perpétuent les techniques et savoirs traditionnels, en travaillant dans le respect de l’environnement, du paysage et du bien-être animal.
  • Valoriser les productions vertueuses d’un territoire, par le biais des Sentinelles Slow Food, de l’Arche du Goût ou des communautés de la nourriture de Terra Madre, et donner une visibilité, une dignité et une valeur juste aux producteurs et à leur travail.

Vous pouvez également prendre connaissance du Règlement International et les critères spécifiques à la Belgique :

> Un critère obligatoire

  • Travailler avec des producteurs non industriels, labellisés en bio ou qui respectent ou se rapprochent, dans leur processus de production, des critères « Bon, Propre et Juste » que définissent la Charte de Slow Food International, la Fondation Slow Food pour la Biodiversité du Goût, les Sentinelles et l’Arche du Goût, ce qui implique, entre autres, de :
  • Travailler avec des légumes frais et bannir les légumes surgelés et/ou de 4e gamme sauf production maison
  • Travailler avec des fruits frais et bannir les fruits surgelés et/ou de 4e gamme sauf production maison
  • Travailler avec des viandes fermières non industrielles
  • Travailler avec du poisson émanant de la pêche durable
  • Travailler avec des œufs label 0 (bio) ou 1 (plein air et respectant une taille d’exploitation favorable au bien-être animal)

> 7 critères complémentaires (tous obligatoires à terme, tolérance de 4 sur 7 pour commencer)

  • Travailler le plus possible avec des produits de saisonnalité, de proximité et en chaines courtes
  • S’interdire de proposer à la carte ou servir des sodas industriels et leur proposer en alternative des boissons fruitées artisanales
  • Préférer de proposer à table une eau belge non liée à un consortium international (par exemple, SPA ou Bru)
  • Proposer au moins 30% de fromages au lait cru
  • Travailler avec au moins 30% de vins bios, biodynamiques ou naturels
  • Intégrer à la carte des bières réellement artisanales et traditionnelles belges (par exemple, Cantillon, Senne, Drie Fonteinen, Dupont, Tilqui, Silly)
  • Utiliser des détergents écologiques (par exemple, Ecolabel)

En ce qui concerne l’usage obligatoire des Sentinelles, vu le faible nombre de celle-ci présentes début 2016 en Belgique, une tolérance est appliquée à la règle internationale. Dans le cas présent, l’engagement sera d’utiliser au moins une Sentinelle et/ou un ou plusieurs produits de l’Arche




Voir aussi :
 
Horia dans le Guide ELLE
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

Horia, catégorie "Coups de cœur" du RESTAURANT & CO GUIDE-GIDS 2017-2018, publié par ELLE Belgique

JPEG - 210.5 ko



Voir aussi :
 
Le blog Culture Remains parle de nous
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
Voir aussi :
 
Reportage vidéo sur Horia (BX1) !
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

Dans @fter, l’émission lifestyle, tendance, et sorties du 15 octobre 2016 sur BX1 : 4’30" pour raconter et montrer Horia sous toutes ses coutures

http://bx1.be/emissions/after




Voir aussi :
 
On parle de nous dans la Libre et son blog ’La cuisine à quatre mains’
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
 

C’est tout simplement mission impossible de trouver une adresse orientale où l’on peut à la fois consommer bio et boire des vins nature. Isabelle Nizet l’a fait ! (...) une petite cantine sympa en plein centre-ville.
On y déguste un assortiment de mezze (houmous, taboulé libanais, labneh… 3,50€/pièce le midi) mais aussi de délicieuses assiettes chaudes (ce jour-là un tajine kefta à l’œuf et à la tomate, 10€) et des desserts maison (cake à la pistache, gâteau de semoule…). Côté boissons, des jus bio ou l’excellent vin de soif de Fabien Jouves à Cahors « Omar m’a abuser ».
Au fait, pas question de partir sans finir par un thé à la menthe et un biscuit au tahiné…
C’est simple, savoureux et surtout plein d’amour. On sent en effet l’admiration d’Isabelle Nizet pour les richesses du monde arabe et ses cuisines chaleureuses et pleines d’épices. A l’heure où le vivre-ensemble est mis à mal de toutes parts, ce lieu mixte et accessible à tous fait du bien."

http://lacuisineaquatremains.blogs.lalibre.be/archive/2016/09/13/les-cantines-de-la-rentree-a-bruxelles-1152918.html#more




Voir aussi :
 
On parle de nous dans la DH
Horia > philosophie, équipe & presse > actualités
 
 
Voir aussi :
 
Contacter
Horia > réserver & accéder
 
 
 

Ouvert du MARDI au SAMEDI de 12:00 > 15:00 et 18:00 > 22:30
Fermé dimanche et lundi.
+32 2 502 08 48 // horia.eatery@gmail.com // www.facebook.be/Horia Eatery
Adresse : 7 Borgval à 1000 Bruxelles (quartier de la Bourse)

Pour réserver en ligne, c’est ici !




Voir aussi :
 
logo Horia